une bière au paradis

Nouvelles du front #3 : Un demi d’énergie et une pinte de bonne humeur s’il vous plaît !

Voici une nouvelle fournée d’énergie et de positivisme concoctée pour vous ! Nous rentrons d’un nouveau voyage sous le signe du plaisir et du travail (on s’habitue à ce que ces 2 mots ne soit pas antinomiques, ça fait bizarre !) avec son lot de bonnes nouvelles. Voici donc un petit point sur les 3 derniers mois bien occupés, notre silence ne valant pas somnolence ! 

Les prochaines semaines seront plus centrées sur notre vie familiale avec l’arrivée du bébé prévue pour fin Septembre. Cela nous donnera l’occasion de faire une introspection et de nous assurer que toutes les énergies, idées et pistes que nous avons reçues, explorées et ouvertes cette année puissent être canalisées dans un projet qui nous correspond toujours autant.

Les biérofolies !

La photo de classe ;-)

La confrérie des 200

C’est officiel, nous avons un opérateur de brasserie diplômé de La Rochelle à la maison ! Flo a été un étudiant consciencieux – et pas que dans la dégustation ! Juste retour des choses, il a validé son Diplôme Universitaire de l’Université de La Rochelle !

Avec ce diplôme, c’est, au delà de la maîtrise des secrets de la bière, un vrai gain de légitimité pour notre projet, auprès de nos futurs financeurs, mais surtout vis à vis de nous-mêmes. Tous les détails de ce mois bien rempli sont à lire ici.

“Auberge Brasserie Longue Vie”, c’est déposé !

depotNous avons fait un pas de plus vers la concrétisation de notre projet, au delà du blabla et des idées : nous protégeons le nom qui nous tient à cœur pour notre auberge, notre bière, notre lieu et notre vie. L’Auberge Brasserie Longue Vie est donc une marque déposée à l’INPI depuis juin ! On croise les doigts pour que personne n’ait envie de nous embêter, il reste encore un mois.

C’est l’occasion de vous révéler pourquoi nous avons choisi ce nom. Longue vie, c’est d’abord ce que l’on se souhaite en général, à nous-même et à ceux que l’on aime, mais c’est aussi le nom de la rue dans laquelle nous habitons depuis 6 ans à Bruxelles. C’est une rue bordélique, pleine de vie, agréable, qui a mauvaise réputation tout en étant aimé par tous. C’est un paradoxe, un mélange, elle est à l’image de tout ce qu’on aime à Bruxelles. Nous y sommes heureux, et nous voulons donc garder avec nous cette belle étoile et ce nom qui lui va si bien !

Notre lieu, notre bataille

Parce que la vie n’est pas un long fleuve tranquille, et que tout ne coule pas toujours de source (même si parfois notre bonne étoile pourrait nous le faire croire !), nous avons eu une petite déconvenue lorsque nous avons visité une seconde fois un bien qui nous avait fait de l’œil en Mars. Il remplissait nombre de nos critères, et malgré les quelques réserves suite à notre première visite, nous avons revisité une belle demeure endormie à Bédarieux, avec Renaud Rajasseur, un entrepreneur montpelliérain rock’n’roll comme on aimerait bien en voir partout (on peut vous donner son contact si ça vous intéresse !).

La maison, cela nous avait échappé la première fois, est “très malade” comme nous l’a dit et démontré Renaud. Des frais additionnels qu’on ne pouvait pas absorber pour la soigner, et les points d’interrogation restant sur l’environnement direct ont eu raison de notre enthousiasme. Adieu Bédarieux (pour le moment).

Bref, nous sommes toujours en quête de notre lieu, avis aux chasseurs

Tour de France des micro-brasseries #1

Après La Rochelle, nous avons effectué un voyage d’étude, comme nous vous le mentionnions dans l’introduction. Equipés de notre énorme camping-car, nous avons fait une boucle de 2200 km entre La Rochelle, le Sancy, l’Ardèche, la Drôme, Bédarieux, Rodez, le lot, le Lot et Garonne, et Angoulême – sans un mètre sur autoroute mais quelques frayeurs sur des routes étroites de montagne !

map-vacances-2016

Au total 9 micro-brasseries, une chambre d’hôtes, et une résidence d’artistes avec à chaque fois un accueil chaleureux et des discussions passionnantes pour nourrir notre projet. Alors un grand merci à ces belles personnes qui nous ont accueillies : Cerva d’oc notamment pour le cadre magnifique où on a pu passer la nuit, la Brasserie Gaïa, pour ce moment d’échanges si bienveillant, L’Agrivoise, pour avoir pris le temps de discuter malgré tout le boulot, Le Crouzat pour une visite en règle de chambres d’hôtes intimistes dans un cadre magnifique, La Pleine Lune pour la visite généreuse, la PBC pour l’ouverture de nos écoutilles, Verfeuille pour l’échange cévenole dans un décors simplement splendide, La Brasserie d’Uzès, qui malheureusement ferme ses portes, pour la franchise de l’échange, L’Orange Fluo pour la parenthèse enchantée, la Brasserie Corrézienne pour la visite en détail et l’inspiration, et La Débauche pour son partage d’expérience.

On a rempli la cave pour l’hiver et on vous concocte un article avec tous les détails de cette aventure familiale ! Le voyage, ça forme la jeunesse à ce qu’on dit, il y aura donc certainement d’autres à venir…

Le business plan, tu écriras

Avis aux amateurs de relecture de document long et certainement plein de fautes d’orthographe (!), nous sommes à la mouture pré-finale de notre business plan, il est donc temps de commencer à le partager avec ceux qui souhaitent nous aider soit grâce à leur maitrise parfaite de la langue française, soit grâce à leur expertise de fond sur l’objet même du document.

Toute personne intéressée peut nous envoyer un petit mail à projet@longue-vie.fr pour qu’on lui fasse parvenir le document -que dis-je ?!- la bible de l’Auberge Brasserie Longue Vie !

Je cuisinerai pour vous

En guise de formation pratique pour la table d’hôtes, Coline s’est lancée dans l’aventure d’une start-up belge “Menu Next Door”. Le concept : vos voisins cuisinent pour vous, et en l’occurrence Coline cuisine pour ses voisins (in extenso).

L’idée est de proposer un menu à original-8e86d0ce-0a4a-11e6-834f-06648b356a09un prix modique à la communauté, qui commande et passe le prendre chez le cuisinier pour le déguster chacun chez soi. L’intérêt pour nous ? Cuisiner en quantité assez importante, pour des personnes qui sont des clients, et non des amis, tout ça en rentrant dans ses frais.

Le premier menu (Tajine aux citrons confits et tarte au citron meringuée) a eu lieu début mai, pour lequel 14 portions ont été écoulées ! Maintenant, il nous faut trouver un nouveau créneau pour proposer un second menu, car cela demande un peu de logistique et du temps.

Extension du domaine de la bière

IMG-20160731-WA0002Avec la famille qui s’agrandit et la nécessité de passer à la vitesse supérieure sur l’élaboration des recettes, il nous fallait soit pousser les murs de l’appart, soit trouver un local/atelier pour y mener les nécessaires expérimentations brassicoles.
C’est chose faite depuis le début du mois !!!

Et oui, nous avons trouvé un atelier à Ixelles, partagé avec Arnaud, pour y installer notre laboratoire ! On va tout installer comme il faut durant le mois d’août, les photos suivront. Au programme : brassage, contrôle des fermentations, expérimentations, bref, de bonnes bières en perspective !

Changer de vie, ou ne pas changer de vie ?

Nous avons régulièrement des questions sur comment, pourquoi, et par quelle énergie nous sommes portés pour nous lancer dans cette aventure. C’est le fruit d’une réflexion sur le sens de la vie, sur ce qu’on construit et ce qu’on laisse à nos enfants. Nous avons nourri nos réflexions de lectures, de discussions et de documentaires. Il sera temps plus tard de faire mention de ceux qui nous ont inspiré.

Pour le moment, nous voulons juste partager avec vous cette vidéo qui malgré un ton parfois un peu sectaire, parfois un peu naïf, représente pas mal ce qu’on essaie de faire.

changer de vie

Juste un éclaircissement sur notre timing…

3088550263_1_5_oyrUjvX3Et enfin, parce que beaucoup d’entre vous pensent qu’on va faire le grand saut cet été – on n’y est pas encore ! Beaucoup d’excellentes raisons pour cela : le bébé qui arrive, le fait que nous n’avons pas encore notre lieu, et que nous n’avons pas fini de monter notre projet, toujours en maturation.

La vie nous dira quand il faudra se lancer. La vie, ce sont les prochaines opportunités, les chances provoquées et celles qui tomberont du ciel, les futures rencontres et les visites à venir. Bref, nous n’avons pas de calendrier précis, mais nous avons la ferme intention de ne pas nous laisser nous endormir par le flot non plus ! Préparez-vous donc à venir dépendre notre crémaillère belge !

Avant de vous quitter, jusqu’à la prochaine fois, nous vous embrassons bien fort,

Flococha (et bientôt une nouvelle syllabe !)

Une réflexion sur “Nouvelles du front #3 : Un demi d’énergie et une pinte de bonne humeur s’il vous plaît !

  1. Béatrice Becherel dit :

    Je viens de relire Longuevie #3. C’est un petit moment de bonheur de fraîcheur de dynamisme et d’optimisme. J’adore votre projet !

Répondre à Béatrice Becherel Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *