Nouvelles du front #8 : Vent frais, vent du matin !

Vent qui souffle au sommet de Corsas, Joie du vent qui souffle en avant pour nos projets ! Oufti ! comme on dit loin d’ici (ndlr : en Belgique chérie), ce fût un bel été, avec beaucoup d’hôtes, d’amis et nos familles qui sont tous venus le coeur léger nous réjouir, nous aider et participer collectivement à cette belle aventure qu’est notre nouvelle vie !

Au programme des réjouissances : les chambres d’hôtes, les repas, nos récoltes, des chatons à adopter (il parait que ça fait bien sur internet), les bières et bien sûr un teaser !

ON A FAIT TOURNER LES SERVIETTES…

Mais aussi les draps, housses de couettes et taies d’oreiller à plein régime cet été ! Avec toujours cette joie de découvrir des hôtes sympathiques, joyeux, heureux et détendus après une bonne nuit de sommeil ! Nous sommes devenus maîtres en l’art de faire les chambres rapidement, être prêts à l’heure pour les petit-déjeuners. Bilan des courses : 219 personnes accueillies, pour 134 nuitées louées en Juillet et Août ! Devinez combien de petit-déjeuners ont été servis ? Celui qui gagne aura une bière gratuite à sa prochaine visite, et notre admiration éternelle 🙂

Petit-déjeuner à l’auberge longue-vie : du miel, de la confiture maison, du jus frais de nos fruits, des pancakes et de la baguette fraiche !

Côté hôtes, on a fait le plein de belles rencontres, sensibles et rigolotes, franches et camaradesques, toutes nous ont enchantées. Nous avons eu la visite de clowns, de propriétaires de plage privée, de marcheuses courageuses, de néo-punk corréziens, de conteuses, de musiciens, de chercheurs, de sportifs (du dimanche) etc. Chacun avait sa propre originalité qui fait de nous tous et de chacun de nous des personnes uniques et pleine de joie ! Le livre d’or et les plateformes internet se sont remplis de mots qui font du bien à nos biscottos quand il s’agit de se retrousser les manches.

On ne dit pas avoir eu quelques déconvenues (en vrai qu’une seule), mais des mesures ont été prises pour les limiter à l’avenir : un écriteau “Morts aux Cons” sur notre porte ! Non, c’est une blague, car on est toujours le con d’un autre, alors bon comme on ne voulait pas mourir, on a clarifié notre offre sur les sites de réservation 😀

ET LES ASSIETTES AUSSI !

Une de nos grandes découvertes a été que les hôtes souhaitaient à une écrasante majorité manger à la maison, sous la vigne au soleil couchant. Certes, nous étions naïfs et idiots de ne pas voir les 1000 avantages à cette formule tout confort !

La promesse est tenue : repas à 70% bio (seule exception majeure, la viande), 100 % fait maison (à l’exception du pain, et quelques biscuits Dandoy*), de saison, en approvisionnement local, qu’avec des produits frais et transformés le jour même. Alors oui c’est du boulot, mais la récompense se trouve dans les assiettes, vidées par nos hôtes gourmets.

Mais là où la cuisinière est VRAIMENT émue, c’est que les hôtes après avoir mangé un soir à la maison, en re-demandent les soirs suivant et ne sont pas avares de compliments ! Et ça, pour l’égo et pour les biscotos, il n’y a pas mieux.

*Pour les néophytes, rendez-vous illico rue au beurre à Bruxelles, vous comprendrez pourquoi cette entorse est tolérable !

LE JARDIN D’EDEN…

Malgré un démarrage hésitant sur notre potager et notre verger – débutants que nous sommes, nous avons de nombreuses déconvenues sur la facilité des mauvaises herbes à pousser avec autant de vigueur, alors que nos plants semblent peiner du fait de la sécheresse et de nos mains hésitantes…

Malgré cela, nous sommes régulièrement en mesure d’offrir à la table d’hôtes nos produits. En ce moment, les tomates finissent de nous ravir, la vigne est en pleine vendange, les pommiers sont au taquet, les mirabelliers et autres pruniers on été très généreux et les poiriers n’en parlons pas. Tous ont fini ou finiront tout prochainement en dessert, confitures, coulis et jus grâce à Nectardéchois, un atelier de presse de fruits pour professionnels et particuliers à Pailharès, petit village de charme à 15 minute de Corsas !

Pour le reste, nous allons entamer la mise en mode hiver du potager pour limiter les dégâts l’année prochaine. A vos marques, prêts, potassons nos bouquins pour savoir comment y parvenir !

LA BINOUZE, LA BINOUZE, LA BINOUZE !

Oui oui ! ça arrive, calmos !

A l’heure où nous vous écrivons, en direct live de Corsas, les travaux ont commencé ! Mais avant les travaux, il a fallu dégager, détruire, défaire, déblayer ce qui était jusqu’à présent une grange très agricole. Il a fallu aussi (re)faire le dossier de déclaration préalable de travaux pour passer l’étape de l’urbanisme, et couper dans nos projets pour qu’ils rencontrent notre budget.

Mais voilà, ça y est, les planètes sont alignées et la dalle est coulée ! La brasserie sera pimpante, aux normes, solide (et sans magasin pour le moment) d’ici à Noël  !

Merci, dédicace, chapeau bas, sans vous, nous n’y serions pas arrivé : Seb et les étagères de 3 mètres de haut, Thib’ et les 30m2 de plancher, François et le tracteur et Simon et ses muscles ! Bravo les mecs, vous avez méga géré ! Merci aussi à Michel pour le coup de main logistique déterminant pour la masse.

Si toi aussi tu veux être dans les dédicaces de nos prochaines nouvelles du front, viens dès mi-Octobre pour la mise en place de la brasserie, avec au programme : carrelage, peinture, conectiques et aménagement 😉

Ca en jette hein ?

ET L’ARCHE DE NOÉ

Il est temps de faire un point “animaux à Corsas”. Nous ne sommes plus une exploitation agricole, mais qui dit ferme, dit animaux et même sans trop le vouloir, nous voici bien entourés !

• Les chats

Nous sommes les heureux maîtres de 5 chats : Djingouss, le chat de garde belge, Magame et Boulou nés à la ferme l’année passée, Mésange, une ancienne de Corsas et Lulu un chaton de 6 semaines ! Cette fine équipe est en charge de la chasse aux nuisibles (enfin, on essaie de les motiver !). Boulou la coquine a eu des chatons, dont un est encore à l’adoption ! Des amateurs de chatons trop mignons ? C’est une offre très sérieuse, car nous ne pouvons pas le garder pour cause de surpopulation féline ! Et oui, une stérilisation des chattes est en cours de programmation…

• Les poules

Nous avons 7 poules et 1 coq, Parmentier, que vous avez déjà vu en photo. Une des poules couve depuis quelques jours, alors peut-être bientôt des poussins ? En attendant, une poule soie de la voisine a décidé de passer ses journées avec ses poussins dans notre cour et ça nous réchauffe le coeur tous ces pioupiou 🙂

• Les brebis

Julie et Sébastien sont partis sous les cieux cévenols, et ont vendu leurs brebis. Nous en avons récupéré 3, dont une avec son agneau – un petit mâle dont le sort n’est pas encore déterminé (vente à un éleveur, maintien avec les brebis, pour augmenter le cheptel l’année prochaine ?). Ces 3 brebis nous aident à entretenir le terrain grâce à leur appétit et nous enchantent par leur discrétion ! Elles n’ont pas encore de noms, mais nous sommes ouverts à des suggestions !

•  Les chevaux

Depuis le début de l’été, nous accueillons les 4 pur sang arabes de Michel et Claudia, des voisins très sympas. Ils sont chez nous jusqu’au début de l’hiver. Ils sont beaux et gentils, bref un petit bonheur pour tout le monde !

Et les autres moins apprivoisés : les hirondelles, les biches et chevreuils, le lièvre du printemps, la chouette et le hibou, les papillons, les oiseaux en tout genre, les lézards, les abeilles, etc. Qui aurait besoin d’un chien avec tout ça ?!

ET QUOI ALORS C’EST TOUT ?

Oui, c’est fini pour aujourd’hui !

Nous clôturons par là même la saison 1 de notre épopée ardéchoise, avec des rires, peu de larmes, pas de vague à l’âme, et plein d’enthousiasme. Nous avons appris à bêcher, tronçonner, débroussailler, mettre une couette dans sa housse en moins d’une minute, faire à manger pour 15 personnes en seulement 3h, conduire à plus de 50km/h sur les routes tortueuses, faire des courses sans rien oublier et 1000 autres choses que jeunes néo-ruraux que nous sommes découvrons depuis 8 mois !

Sortie de la saison 2 prochainement, avec la suite des travaux, des surprises plein nos poches, et de nouvelles aventures en Ardèche verte !

Nous sommes des heureux et nous aimons le partager !

BEL AUTOMNE À TOUS !

Nous vous embrassons bien fort,

Flocochatin

 

2 réflexions sur “Nouvelles du front #8 : Vent frais, vent du matin !

Répondre à Magnouloux de Montpoulet Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *